Le livre numérique : lecture, écriture et édition numériques

Martine voudrait passer au numérique - livre numérique

Alan Yvon, Directeur adjoint, Responsable pédagogique d’un lycée numérique, Lycée Saint Léon à Nancy

” Lire, écrire, publier sont trois actes fondateurs pour les acteurs de l’éducation. Ce triptyque a été révolutionné par les cultures numériques. La culture du livre et celle du numérique ne sont-elles pas la démonstration que ces deux univers se complètent, dépassant ainsi les oppositions stéréotypées. Entre intelligence spatiale et linéaire, pourquoi s’imposer de choisir ? Le livre est-il en train de connaître une de ses évolutions les plus importantes depuis l’imprimerie ? Les éditeurs ont-ils saisi l’importance des innovations actuelles et à venir ? De quoi lire peut-il être le nom dans ces conditions ? Nous vous proposons de dresser un état des lieux des enjeux autour du livre et d’en analyser les conséquences sur l’éducation 2.0 ou 3.0 : le professeur de demain ne sera-t-il pas éditeur et écrivain ? Les apprenants ne seront-ils que des lecteurs ? Il s’agira de répondre à ces questions par un atelier pratique qui fera de chacune et chacun un éditeur, un écrivain… et un lecteur. ”

Alan Yvon nous a préalablement interpellé sur l’avenir du livre. En effet, cet avenir reste incertain dans un environnement numérique où les pratiques d’écriture s’orientent de plus en plus sur des productions cross médias[1]. De nouvelles questions émergent : Quelles chaînes se développent de l’auteur au lecteur ? Quels nouveaux usages de l’écriture dans les environnements numériques (réalité augmentée) ? Il s’agit sans doute plus de transformer le média de l’écrit plutôt que de supprimer ce média pour le remplacer par un autre.

Le livre numérique apparaît dans un contexte de :

–       Mutations des usages
–       Mutations des modes de création
–       Mutation des modes d’appropriation des textes et des œuvres

 

Quelles sont les différentes formes du livre numérique ?

Le livre numérisé représente certainement la forme la plus simplifié et la plus immédiate du livre ;  elle est également la plus proche du papier (fichier PDF). Le livre numérisé représente, à cet égard, ce que les premiers codex étaient au livre imprimé. Le livre numérique est assez proche dans sa conception des volumen, un rouleau qui ne se lisait pas forcément de manière linéaire. Alan Yvon a introduit l’intérêt éducatif et pédagogique du livre numérique dans la diversité  des formats qu’il propose : vidéos, liens hypertexte, œuvres complémentaires.

Un livre numérique peut être conçu et compris comme un livre augmenté. A minima, nous devons y trouver :

–       Des liens
–       Des séquences interactives
–       Des images fixes ou animées
–       Du son

 

Cet objet hydride doit pouvoir s’adapter au nomadisme des objets numériques. Il doit s’émanciper du support unique, s’affranchir de la linéarité. Le livre numérique peut  aussi être un outil de recherche, il n’est donc plus soumis à un ordre de pages, il prend alors la forme personnelle de la requête engagée, il est aussi ouvert que la diversité des parcours de lecture proposés.

Alan Yvon a insisté sur la nécessité d’adapter les apprentissages à la lecture numérique.

 

L’édition traditionnelle et livre numérique

La possibilité offerte à chacun de publier son livre pose la question de l’avenir des éditeurs traditionnels. La fonction éditoriale sera-t-elle portée par les mêmes acteurs ? Auteur-éditeur ? Internet facilite la publication des ouvrages et des plateformes comme Amazon encouragent les auteurs à passer à l’auto-édition.

Par ailleurs, des sociétés, comme My Major Compagny associée à XO  Editions, proposent des publications d’ouvrages d’après les avis des lecteurs qui décident des projets d’édition à suivre. Le crowdfunding, nouvelle forme d’économie participative héritière du mécénat, se répand à tous les objets culturels, y compris au livre numérique.

 

La librairie traditionnelle et le livre numérique ?

Le livre numérique représente-il une menace pour la librairie traditionnelle ? Alan Yvon a insisté sur deux caractéristiques fortes se développant dans l’univers de la lecture numérique :

–       Internet facilite la publication de sujets très précis, très pointus, permettant ainsi  de réunir des publics géographiquement éloignés.
–       La culture commune, héritage d’un patrimoine littéraire partagé, se développe conjointement à une culture plus personnelle animée autour de centres d’intérêt.

Alan Yvon nous a ensuite proposé les problématiques suivantes :

  • Comment redéfinir la place de la culture de l’imprimé dans une société où les images ont régulièrement gagné du terrain?
  • Que va devenir le livre en tant qu’objet ?
  • Que va devenir la lecture en tant qu’activité ?
  • Que va devenir la littérature ?

Le contenu de cet atelier était aussi recentré autour de la diversité des outils susceptibles d’aider les enseignants dans la création et l’auto-édition de manuels numériques.

Quelques exemples d’outils :

–       Didapage
–       Calibre : pour convertir du PDF en ePub.
–       Mobipocket
–       Escape (Windows et Linux, Open office)
–       Writer2Pub (exporter de l’Open office en EPub)
–       Ibooks Author  (Mac), pour créer des manuels multi-touch, gratuit sur app store.
–       Prezi : utilisable aussi pour la conception de manuel scolaire.
–       Creative books
–       Time line 3D,  pour créer des frises chronologiques à introduire dans le manuel numérique

Exemple  de manuel scolaire numérique :

BNF. Candide / sponsorisé par Orange. https://candide.bnf.fr/ Toutes les dimensions du livre numérique se retrouvent exploitées : texte (y compris avec le manuscrit d’origine), sons, cartes des voyages, chapitres enrichis, entretiens, interviews, et possibilité pour les élèves de poster des commentaires sur le livre.

En dernier lieu, tant pour les textes que pour les fichiers son ou pour les vidéos, il convient de concevoir des manuels numériques en respectant les droits d’auteurs.

Pour prolonger :

 

 


[1] Le cross média envisage divers médias (plurimédias) pour décliner un seul et même message. Le transmedia s’attache à développer des univers enrichis autour d’une narration « augmentée » (voir à ce propos Entretien Henry Jenkins sur le Transmedia storytelling. In Narration augmentée, carnet de recherche, par Mélanie Bourdaa. 27 janvier 2014. En ligne sur culturevisuelle.org/narration/archives/6)

One Comment on “Le livre numérique : lecture, écriture et édition numériques

  1. Pingback: La lecture, l'écriture et l'éditi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droit à l’image

Les droits d'auteurs sont régis par le code de la propriété intellectuelle du 1er Juillet 1992. Toutes les photos présentées dans ce site sont la propriété d'Isabelle Gabrieli. Elles ne peuvent être ni reproduites, ni utilisées à des fins commerciales ou publicitaires sans son autorisation.

Contact

ANDEP
277 rue Saint Jacques
75005 Paris

ANDEP

Association des documentalistes de l'enseignement privé. Association regroupant des documentalistes de droit privé et des professeurs documentalistes de l’Éducation nationale.

Mentions légales

Tous droits réservés pour l'ANDEP - 2013
Images et création graphique: Isabelle Gabrieli isabelle.gabrieli@orange.fr
http://www.isabellegabrieli-photographe.com