Académie de TOULOUSE : professeurs documentalistes en danger

Najat Vallaud-Belkacem refondation Isabelle Gabrieli

Nous souhaitons alerter la profession et l’ensemble des institutions concernées sur la situation des professeurs documentalistes de l’enseignement privé sous contrat de l’Académie de Toulouse.

L’Enseignement catholique y prévoit un redéploiement des heures de documentation sur toute l’Académie. Cette ventilation est faite au nom de l’équité entre les établissements scolaires du réseau catholique d’enseignement.

Le projet, qui doit être entériné ce jeudi 15 février lors d’un rencontre entre Direction diocésaine et Rectorat, prévoit de multiplier les mi-temps, les tiers et les quarts temps de ces professeurs, ramenant ainsi leur exercice à 18h., voire à 9h. ou 6h. sur deux, trois ou quatre établissements scolaires.

Aujourd’hui, plus de la moitié des professeurs documentalistes de cette Académie sont déjà sur 2 établissements. Disséminer leur temps d’exercice sur 3 ou 4 serait désastreux pour les établissements scolaires (sans parler des situations humaines).

Cette situation à venir ne tient nullement compte de la spécificité des missions d’un professeur documentaliste dans un établissement scolaire.

En effet, comment un professeur documentaliste, installé sur plusieurs établissements, pourrait-t-il remplir sa mission de formation auprès de tous les élèves ?

Comment un professeur documentaliste, installé sur plusieurs établissements, pourrait-t-il envisager, professionnellement, de « mettre en  œuvre l’organisation des ressources pédagogiques et documentaires de l’établissement » ?

Et enfin, comment un professeur documentaliste, installé sur plusieurs établissements, pourrait-t-il mener un travail de concertation avec les équipes éducative et pédagogique afin d’engager une politique documentaire inscrite dans le projet d’établissement » ?

Nous n’osons envisager que l’Enseignement catholique ne revienne à une conception totalement obsolète de ce métier, à savoir un documentaliste œuvrant en tant que bibliothécaire, ou alors à une mission totalement désincarnée relevant de la simple offre de services.

A ce titre, nous avons interrogé le Secrétariat général de l’Enseignement catholique, en la personne de M. Balmand, afin de connaître sa position.

Pour l’ANDEP

Emmanuelle Maugard, Présidente

Télécharger (PDF, 251KB)

 

 

One Comment on “Académie de TOULOUSE : professeurs documentalistes en danger

  1. Un plein temps (minimum) sur chaque établissement comme dans le public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droit à l’image

Les droits d'auteurs sont régis par le code de la propriété intellectuelle du 1er Juillet 1992. Toutes les photos présentées dans ce site sont la propriété d'Isabelle Gabrieli. Elles ne peuvent être ni reproduites, ni utilisées à des fins commerciales ou publicitaires sans son autorisation.

Contact

ANDEP
277 rue Saint Jacques
75005 Paris

ANDEP

Association des documentalistes de l'enseignement privé. Association regroupant des documentalistes de droit privé et des professeurs documentalistes de l’Éducation nationale.

Mentions légales

Tous droits réservés pour l'ANDEP - 2013
Images et création graphique: Isabelle Gabrieli isabelle.gabrieli@orange.fr
http://www.isabellegabrieli-photographe.com